éventuel


éventuel

éventuel, elle [ evɑ̃tɥɛl ] adj.
• 1718; du lat. eventus « événement »
1Dr. Qui peut se produire si certaines conditions se trouvent réalisées. Succession éventuelle. Clause, condition éventuelle.
2Cour. Qui peut ou non se produire. Profits éventuels. possible. Pour vous protéger d'une perte éventuelle. 1. cas (en cas de). Une éventuelle amélioration. hypothétique, 1. incertain. « Il n'y a guère que le choix entre un mal certain et un mal éventuel » (A. Gide). (Personnes) Les éventuels clients. Le successeur éventuel d'un prince, d'un ministre.
Philos. Qui appartient au futur contingent. Subst. Le réel et l'éventuel. L'éventuel est exprimé dans le système verbal par le conditionnel.
⊗ CONTR. Assuré, certain, nécessaire ; inévitable, prévu, réel, sûr.

éventuel nom masculin Ce qui appartient au futur contingent. (En français, l'éventuel est exprimé dans le système verbal par le conditionnel.) ● éventuel, éventuelle adjectif (latin éventus, événement) Qui dépend des circonstances, de la suite des événements : Les bénéfices éventuels dépendent de l'évolution du marché. Qui est capable de remplir une fonction, si les circonstances l'exigent : Il m'a présenté son remplaçant éventuel.éventuel, éventuelle (synonymes) adjectif (latin éventus, événement) Qui dépend des circonstances, de la suite des événements
Synonymes :
- aléatoire
Contraires :
- assuré
- inévitable
- prévu
- sûr

éventuel, elle
adj. (et n. m.)
d1./d DR Subordonné à la réalisation de certaines conditions. Condition, droits éventuels.
d2./d Qui peut survenir ou non, selon les circonstances. Profits éventuels.
(Personnes) Successeur éventuel.
|| n. m. Conditionnel exprimant l'éventuel, l'irréel du présent.

⇒ÉVENTUEL, ELLE, adj.
A.— DR. Dont l'exécution est subordonnée à un événement incertain. Clause, condition éventuelle. Traité éventuel (cf. BAINVILLE, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 239).
Spéc. Droit éventuel. Qui est suspendu par une condition, ou résoluble dans certains cas, ou sujet à rescision. Avoir des droits éventuels à une succession, un droit éventuel sur un immeuble :
1. Mais tandis que la branche cadette a au moins un droit éventuel sur la propriété, dans le cas où la branche aînée viendrait à s'éteindre, le client ne peut jamais devenir propriétaire.
FUSTEL DE COUL., Cité antique, 1864, p. 293.
Cour., au plur. Bénéfices, profits éventuels. Qui ne sont pas fixes et réguliers. Mon tiers des bénéfices éventuels me sera payé aux mêmes époques et de la même façon que votre tiers vous sera payé à vous-même (HUGO, Corresp., 1861, p. 346). L'idée coopérative (...) se retrouve dans le fait que les bénéfices éventuels ne vont pas au capital : ils sont ristournés aux emprunteurs (BAUDHUIN, Crédit et banque, 1945, p. 223).
Vx. Traitement éventuel et, absol., éventuel. Traitement supplémentaire attribué à certains fonctionnaires, en particulier aux professeurs :
2. Un examen se passe à Paris tous les ans (...). Reçu, l'on est nommé professeur avec deux mille francs de fixe, sans compter l'éventuel ou les répétitions.
MALLARMÉ, Corresp., 1862, p. 15.
B.— [En parlant d'un événement] Dont on ne peut savoir quand il se produira, ni même s'il se produira. Action, décision éventuelle; nomination, offre éventuelle; intervention éventuelle; utilisation éventuelle de qqc. Honoré avait réfléchi à tous les problèmes que posait la candidature éventuelle de Maloret (AYMÉ, Jument, 1933, p. 82) :
3. ... les pastilles de menthe avaient disparu des pharmacies parce que beaucoup de gens en suçaient pour se prémunir contre une contagion éventuelle.
CAMUS, Peste, 1947, p. 1310.
Rare. [En parlant d'une chose abstr.] Qui est rendu incertain par l'intervention du hasard. Synon. aléatoire. Spéculations éventuelles (DUMAS père, Monte-Christo, t. 2, 1846, p. 98). Le travail littéraire est si éventuel, que je ne voulais pas soumettre leur existence [de mes deux enfants] aux chances de mon métier (SAND, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 422).
Emploi subst. avec valeur de neutre. Ce qui appartient au futur contingent. À l'incohérence de l'éventuel (...) substituer l'ordre, la clarté (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 111).
C.— [En parlant d'une pers.] Qui remplira une fonction donnée si certaines conditions se trouvent réalisées. Employeur, remplaçant, successeur éventuel; lecteur, utilisateur éventuel; ennemi éventuel. Il avait calculé qu'il faudrait au moins une minute aux policiers ou aux agresseurs éventuels pour enfoncer la porte ainsi calée (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 384) :
4. ... il me faut dans le comité un paléographe ou un chartiste, jeune de préférence, qui m'aime assez pour devenir un éventuel collaborateur.
DU BOS, Journal, 1924, p. 137.
Prononc. et Orth. :[]. Enq. : //. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1718 adj. dr. (Ac.); 1845 subst. (BESCH.). Dér. du rad. du lat. eventus « événement »; suff. -el. Fréq. abs. littér. :383. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 184, b) 134; XXe s. : a) 261, b) 1 242.
DÉR. Éventuellement, adv. a) Dr. D'une manière éventuelle. Il a eu cette succession éventuellement (Ac. 1798-1932). Napoléon, prévoyant à ses dernières volontés l'opposition du gouvernement britannique, fit choix éventuellement d'une sépulture à Sainte-Hélène (CHATEAUBR., Mém., t. 2, 1848, p. 667). b) Selon les circonstances. Une chose éventuellement utile; avoir éventuellement besoin de qqc. Vous voulez bien me proposer de prendre part aux discussions, en ajoutant, toutefois, que les arrangements seront éventuellement conclus sans ma participation (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 439). []. Ds Ac. 1798-1932. 1re attest. 1737 (Mercure de France, p. 696 d'apr. DG); de éventuel, suff. -ment2. — Fréq. abs. littér. : 155.

éventuel, elle [evɑ̃tɥɛl] adj. et n. m.
ÉTYM. 1718, d'abord jurid.; dér. sav. du lat. eventus « événement ».
1 Dr. (vx). Se disait de traités faits entre souverains, et fondés sur quelque événement incertain, qui ne dépend point des parties contractantes.Mod. Qui peut se produire si certaines conditions se trouvent réalisées. || Succession éventuelle. || Droits éventuels à une succession. || Clause, condition éventuelle. Aléatoire (condition aléatoire), casuel.
Philos. || Est éventuel ce qui appartient au futur contingent.Gramm. Conditionnel.N. m. (1845). Vx. Le conditionnel.
1 Pour comprendre ce que c'est que le réel et l'éventuel, il suffit de quelques comparaisons : un enfant embrasse sa mère, c'est le réel. Une mère s'écrie : Oh ! comme j'embrasserais volontiers mon petit ! C'est l'éventuel.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 511.
2 Cour. Qui peut ou non se produire. || Profits éventuels. Possible. || Tout cela est bien séduisant, mais reste éventuel. Aléatoire, hypothétique, imprévisible, incertain. || L'utilisation éventuelle d'une déclaration, d'une signature.
2 Sans même que vous ayez une lettre de nous pour vous garantir de votre perte éventuelle ?
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XII, p. 89.
3 (…) il n'y a guère que le choix entre un mal certain et un mal éventuel.
Gide, Si le grain ne meurt, II, II.
3 (Personnes). Qui peut ou non être, ou faire qqch. || Un remplaçant éventuel (→ Commune, cit. 2). || Le successeur éventuel d'un prince, d'un ministre.
CONTR. Assuré, certain, nécessaire. — Inévitable, prévu, réel, sûr.
DÉR. Éventuellement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • éventuel — éventuel, elle (é van tu èl, è l ) adj. Qui est subordonné à quelque événement incertain. Clause, condition éventuelle. Tout cela n est qu éventuel.    Profits éventuels, profits qui ne sont pas fixes et réguliers.    Traitement éventuel, et,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Eventuel — (latin), beregnet på et mulig indtrædende tilfælde, mulig, hændelig, i tilfælde …   Danske encyklopædi

  • ÉVENTUEL — ELLE. adj. Qui a rapport, qui est subordonné à quelque événement incertain. Il a été fait un traité éventuel entre ces puissances. Clause, condition éventuelle. Droits éventuels. Investiture éventuelle. Succession éventuelle. Tout cela n est qu… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • eventuel — e|ven|tu|el adj., t, le (fork.: evt.) …   Dansk ordbog

  • ÉVENTUEL, ELLE — adj. Qui est subordonné à quelque événement incertain. Il a été fait un traité éventuel entre ces puissances. Clause, condition éventuelle. Droits éventuels. Investiture éventuelle. Profits éventuels, Profits accidentels, profits qui ne sont pas… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Passif éventuel — Le passif éventuel correspond, pour une entité économique et dans le domaine de la comptabilité générale, ou de la prospective économique ou de la gestion du risque (pour son aspect économique) aux obligations potentielles de remboursement à des… …   Wikipédia en Français

  • Droit éventuel —    Droit civil: droit subjectif qui peut résulter d une situation juridique en voie de formation …   Lexique de Termes Juridiques

  • éventuelle — ● éventuel, éventuelle adjectif (latin éventus, événement) Qui dépend des circonstances, de la suite des événements : Les bénéfices éventuels dépendent de l évolution du marché. Qui est capable de remplir une fonction, si les circonstances l… …   Encyclopédie Universelle

  • Designation des vis — Désignation des vis La désignation des vis est la manière de décrire les vis dans un document technique. Sommaire 1 Vis 2 Symbole de la forme de la tête 3 Symbole de forme complémentaire (éventuel) …   Wikipédia en Français

  • Désignation Des Vis — La désignation des vis est la manière de décrire les vis dans un document technique. Sommaire 1 Vis 2 Symbole de la forme de la tête 3 Symbole de forme complémentaire (éventuel) …   Wikipédia en Français